FAFPH - Syndicat Autonome de la Fonction Publique Hospitalière
FA-FPH > Fédération > Actualités

L'actu de la FA-FPH

Réforme des retraites - Pour la FA-FP le 31 janvier la retraite à 64 ans c'est toujours NON!

Réforme des retraites - Pour la FA-FP le 31 janvier la retraite à 64 ans c'est toujours NON!

La Fédération Autonome de la Fonction Publique (FA-FP) dépose un préavis de grève

pour le mardi 31 janvier 2023 de 00 heure à 24 heures

qui concerne l'ensemble des personnels titulaires, stagiaires, contractuels et auxiliaires relevant de son champ de syndicalisation.

Ce préavis vise à permettre aux personnels cités préalablement, qui le souhaiteront, de prendre part aux rassemblements et manifestations organisés ce jour pour obtenir l'arrêt de la réforme des retraites en cours, le retrait du projet de loi afférent à celle-ci et d'être mieux associés à une réelle concertation et négociation à ce propos.

La FA-FP est profondément attachée à la solidarité, au système par répartition et au dialogue social que vous vous refusez d'engager sur ces sujets. A contrario la FA-FP refuse de laisser les futurs retraités subir cette réforme qui ne se justifie pas dans l'immédiat et certainement pas sous cette forme. Pour la FA-FP, la retraite à 64 ans et l'accélération des dispositions de la réforme Touraine, c'est non.

Nous demandons l'ouverture de véritables négociations sans délai et dans le cadre de ce dialogue, la FA-FP demande que soient examinés :

• La possibilité d'un départ à la retraite dès 60 ans, sans décote dès 42,5 années de cotisation ;

• La préservation et l'actualisation de la catégorie B active, ainsi qu'une meilleure prise en compte de la pénibilité ;

• La préservation des dispositifs « carrières longues » ;

• L'augmentation du taux de remplacement des pensions (inférieur au secteur privé), avec la prise en compte des régimes indemnitaires, avec un montant ne pouvant être inférieur au niveau du SMIC ;

• La réelle mise en œuvre de l'égalité femmes-hommes qui dans sa situation actuelle creuse l'écart du montant des pensions entre les femmes et les hommes ;

• La comptabilisation des périodes d'emplois aidés type « TUC » dans le calcul des droits à la retraite, avec effet rétroactif.

 

C'est le sens que la FA-FP donne à son engagement dans le mouvement du 31 janvier prochain.

La FA-FP reste disponible pour toute négociation dans le cadre du présent préavis.

En savoir plus... (pdf, 238 Ko)
20/01/2023
Lire la suite ...


Réforme des retraites - La FA-FP dépose un préavis de grève pour le 19 janvier 2023

Réforme des retraites - La FA-FP dépose un préavis de grève pour le 19 janvier 2023

La Fédération Autonome de la Fonction Publique (FA-FP) dépose un préavis de grève

pour le jeudi 19 janvier 2023 de 00 heure à 24 heures

qui concerne l'ensemble des personnels titulaires, stagiaires, contractuels et auxiliaires relevant de son champ de syndicalisation.

Ce préavis vise à permettre aux personnels cités préalablement, qui le souhaiteront, de prendre part aux rassemblements et manifestations organisés ce jour pour obtenir l'arrêt de la réforme des retraites en cours, le retrait du projet de loi afférent à celle-ci et d'être mieux associés à une réelle concertation et négociation à ce propos.

La FA-FP est profondément attachée à la solidarité et au système par répartition. A contrario la FA-FP refuse de laisser les futurs retraités subir cette réforme qui ne se justifie pas dans l'immédiat et certainement pas sous cette forme. Pour la FA-FP, la retraite à 64 ans et l'accélération des dispositions de la réforme Touraine, c'est non.

Nous demandons de véritables négociations et dans le cadre de ce dialogue, la FA-FP demande que soient examinés :

• La possibilité d'un départ à la retraite dès 60 ans, sans décote dès 42,5 années de cotisation ;

• La préservation et l'actualisation de la catégorie B active, ainsi qu'une meilleure prise en compte de la pénibilité ;

• La préservation des dispositifs « carrières longues » ;

• L'augmentation du taux de remplacement des pensions (inférieur au secteur privé), avec la prise en compte des régimes indemnitaires, avec un montant ne pouvant être inférieur au niveau du SMIC ;

• La réelle mise en œuvre de l'égalité femmes-hommes qui dans sa situation actuelle creuse l'écart du montant des pensions entre les femmes et les hommes ;

• L'application à toutes et à tous de la clause du « grand-père » ;

• La comptabilisation des périodes d'emplois aidés type « TUC » dans le calcul des droits à la retraite, avec effet rétroactif.

C'est le sens que la FA-FP donne à son engagement dans le mouvement du 19 janvier prochain.

En savoir plus... (pdf, 239 Ko)
12/01/2023
Lire la suite ...


Retraites - La rentrée sociale va être forte

Retraites - La rentrée sociale va être forte

La FA-FP a été reçue aujourd'hui par Stanislas GUERINI, Ministre de la Transformation et de la Fonction Publiques, dans le cadre de la présentation de la réforme des retraites annoncées par la Gouvernement.

La délégation de la FA-FP menée par son Président Pascal KESSLER était composée pour le versant Territorial du Président de la FA-FPT, Pascal DEREPAS, pour le versant Hospitalier du Secrétaire national adjoint de la FA-FPH, Pascal CARRETEY, pour le versant État du Président de la FA-FPE, Sébastien HERMAN et du Président du SNALC, Jean-Rémi GIRARD.

Le Ministre a confirmé que les agents de la Fonction Publique verraient l'âge de départ à la retraite reporté de 62 à 64, voire 65 ans. La durée de cotisation, prévue par la réforme Touraine, restant inchangé à 43 ans. Le mode de calcul restant également inchangé. Les agents bénéficiant de la catégorie active seraient eux aussi impactés en voyant repousser l'âge de leur départ, mais sans impact sur la durée du service effectif minimum à réaliser pour pouvoir en bénéficier. La portabilité de ces droits en cas de changement de carrière n'est pas validée à ce stade, mais la discussion ne serait pas fermée à ce sujet. Il n'est pas question d'étendre la pénibilité à des métiers ne relevant pas aujourd'hui de la catégorie active, comme il n'est question d'inclure les primes dans le calcul des droits à la retraite. Enfin le dispositif de la retraite progressive se verrait appliqué à la fonction Publique sans plus de précisions de la part du Ministre, comme en ce qui concerne le fait de repousser l'âge de départ à la retraite jusqu'à 70 ans tout en maintenant l'âge d'annulation de la décote à 67 ans.

En savoir plus... (pdf, 128 Ko)
06/01/2023
Lire la suite ...


D’une crise à l'autre, les agents publics en première ligne, mais il y-a-t-il seulement un pilote ?

D’une crise à l'autre, les agents publics en première ligne, mais il y-a-t-il seulement un pilote ?

Depuis plusieurs jours le Gouvernement attise les craintes des français, dont les agents publics, sur le scénario du pire à l'approche de l'hiver, dans un contexte de difficultés d'approvisionnement énergétique qui aurait pour conséquence de multiples délestages du réseau électrique.

Ce scénario, s'il s'avérait exact, aurait des conséquences importantes pour le fonctionnement de nos administrations qui avaient pourtant su résister à la crise sanitaire en fonctionnant, certes bien souvent en mode dégradé, mais sans interruptions. Sans sources d'énergies il en sera bien différemment, car toute coupure de courant affectera les agents publics, tant d'un point de vue personnel que professionnel, comme les administrations qu'ils servent.

Aussi la FA-FP s'interroge sur les impacts que ces délestages pourraient avoir sur les carrières des agents publics, dès l'instant où ces personnels seraient dans l'incapacité de se rendre temporairement sur leurs lieux de travail et l'impact que ce service non-fait pourrait avoir notamment sur leur traitement (retenues sur salaires). La FA-FP attend du Ministre de la Fonction Publique, Stanislas Guerini, que des dispositions claires et précises soient prises pour que les agents, des trois versants, ne soient pas impactés par la gestion d'une crise qu'ils n'ont pas, quant à eux, provoquée.

La FA-FP demande également des précisions sur l'organisation de l'accueil des enfants de travailleurs indispensables dans les écoles et établissements scolaires. Les agents de l'Éducation Nationale et ceux des collectivités territoriales, vont devoir faire face à une situation très différente de celle qu'ils ont connu pendant la crise sanitaire Covid. En effet, il s'agirait ici d'un accueil dans des écoles et établissements non délestés, et accueillant déjà dans le même temps l'ensemble de leurs propres élèves. Cet accueil ne peut donc se réaliser sans moyens humains supplémentaires, et cette mission supplémentaire doit être reconnue financièrement.

Au-delà de la communication du pire, la FA-FP attend du Ministre de la Fonction Publique, une communication claire et concise en direction des agents publics et une prise en compte des difficultés qu'ils rencontrent déjà et de celles auxquels ils seraient amenés à faire face les mois à venir. Nous ne souhaitons entendre qu'une seule voix, un seul pilote et non pas des sons de cloches discordants en cette fin d'année.

En savoir plus... (pdf, 107 Ko)
07/12/2022
Lire la suite ...


Rendez-vous salarial : un dégel de la valeur du point d’indice surgelé

Rendez-vous salarial : un dégel de la valeur du point d’indice surgelé

Ce 28 juin 2022, le Ministre de la Transformation et de la Fonction Publiques a annoncé aux partenaires sociaux, un dégel de la valeur du point d'indice, soit une augmentation de 3,5% de celui-ci au 1er juillet prochain en une seule fois. Ce dégel n'est ni à la hauteur de nos attentes, ni à la hauteur de la perte de pouvoir d'achats subit par les agents de la Fonction Publique. Alors même que l'inflation a atteint 5,2% en mai dernier et qu'en parallèle, on nous laisse entendre une revalorisation des minima sociaux à 4% et des retraites à ce même niveau, les agents publics sont encore les laissés pour compte des politiques salariales publiques. Il ne s'agit pas là de nous opposer les uns aux autres, mais de dresser un simple constat. Nous assisterons bien le 1er juillet à la surgélation du dégel ce malgré les pseudos engagements gouvernementaux, la méthode reste la même d'un Ministre à l'autre.

En savoir plus... (pdf, 174 Ko)
28/06/2022
Lire la suite ...


Pouvoir d'achat des agents publics : il y a urgence !

Pouvoir d'achat des agents publics : il y a urgence !

À l'issue du scrutin législatif, de nombreuses incertitudes pèsent sur le calendrier des prochaines semaines. 

Les organisations représentatives de la Fonction publique CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FAFP, FO, FSU, Solidaires, Unsa, prennent acte du résultat inédit des élections législatives, et des éléments de crise démocratique que celui-ci a révélé.

Depuis des mois, le haut niveau d'inflation se conjugue au gel de la valeur du point d'indice et fait chuter le pouvoir d'achat des agents publics.

Les organisations syndicales représentatives affirment avec force que les agents publics ne doivent pas faire les frais de cette situation. 

Aussi, nous appelons à la convocation sans délai d'un rendez-vous salarial ouvrant des négociations pour que les mesures d'urgence relatives au pouvoir d'achat des agents publics soient discutées et mises en œuvre le plus rapidement possible, au plus tard le 1er  juillet. 

Ces mesures d'urgence devront porter sur : 

  • Une revalorisation conséquente et visible de la valeur du point d'indice ;
  • Des mesures d'urgence sur les grilles de rémunérations, notamment pour accélérer l'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes.

De plus, le gouvernement doit prendre l'engagement de revoir les organisations syndicales aussi souvent que nécessaire dans les mois à venir afin de construire un dispositif de prise en compte de l'inflation, attendu par les agents, de plus en plus nombreux à être concernés par les hausses successives du SMIC : 400 000 il y a deux ans, plus de 800 000 aujourd'hui. Combien demain si rien n'est fait ?  

Dans un souci de justice sociale, nos organisations assumeront leur place et leur rôle pour défendre les intérêts des agents publics de la Fonction publique de l'État, de la Territoriale et de l'Hospitalière.

Fait à Paris, le 23 juin 2022

En savoir plus... (pdf, 221 Ko)
23/06/2022
Lire la suite ...


La FA-FP et l'intersyndicale Fonction Publique adressent un courrier au Président de la République et à la Première Ministre pour les alerter sur l'urgence de la situation des fonctionnaires

La FA-FP et l'intersyndicale Fonction Publique adressent un courrier au Président de la République et à la Première Ministre pour les alerter sur l'urgence de la situation des fonctionnaires

Monsieur le Président,

Madame la Première ministre,

Ces deux dernières années en particulier, la nécessité des services publics pour la population et l'engagement sans faille des agents publics ont été reconnus et salués

Pour autant, force est de constater que la traduction concrète et à la hauteur nécessaire de cette reconnaissance n'est pas au rendez-vous.

En ce tout début de quinquennat, nos organisations syndicales CFE CGC, CFTC, CGT, FA, FO Etat, FSU, Solidaires et UNSA de la Fonction publique estiment que des mesures importantes doivent être prises sans attendre.

C'est pourquoi, dans le cadre d'une démarche unitaire inédite justifiée par la hauteur des enjeux, elles ont décidé de vous solliciter en ce début de mandat.

En savoir plus... (pdf, 268 Ko)
17/05/2022
Lire la suite ...


Les syndicats CGT, Fédération Autonome de la Fonction Publique/span>, FO, FSU et Solidaires appellent les personnels titulaires, stagiaires, contractuels et auxiliaires de la Fonction Publique à la grève

Les syndicats CGT, Fédération Autonome de la Fonction Publique, FO, FSU et Solidaires appellent les personnels titulaires, stagiaires, contractuels et auxiliaires de la Fonction Publique à la grève
POUR DES AUGMENTATIONS IMMEDIATES ET GENERALES DES TRAITEMENTS ET DES SALAIRES, DANS L'ACTION LE 27 JANVIER
Alors que l'inflation a repris à un rythme plus soutenu et que le gel de la valeur du point d'indice depuis des années a déjà produit des ravages sur le pouvoir d'achat des agentes et des agents de la Fonction publique, le pouvoir exécutif a annoncé sa volonté de ne procéder à aucune augmentation générale des traitements et des salaires avant l'élection présidentielle.
Alors que l'ensemble des organisations syndicales revendique pourtant la revalorisation du point d'indice et des mesures transversales, cette position en dit long sur le refus de négocier de ce Gouvernement.
Elle met également en lumière leur hypocrisie : certes les discours flatteurs envers les personnels continuent d'être ressassés mais, pour une véritable reconnaissance, on repassera.
Cette situation est totalement inacceptable.
Les organisations CGT, FAFP, FO, FSU et Solidaires des trois versants de la Fonction publique ne cèderont en rien sur leurs légitimes revendications en matière de rémunération.
Plus globalement, elles continuent d'agir en faveur de la défense des missions publiques, de l'amélioration des conditions de travail, pour davantage d'emplois pour le service public.
C'est pourquoi, elles appellent l'ensemble des agentes et des agents de la Fonction publique à participer à la journée de mobilisation unitaire interprofessionnelle du 27 janvier.
En refusant toute réelle négociation, ce sont bien les employeurs publics et au premier chef le gouvernement qui portent l'entière responsabilité du blocage actuel.
Pour :
-Le dégel du point d'indice
-De fortes et immédiates augmentations générales
-L'égalité salariale entre les femmes et les hommes
-Le rattrapage des pertes intervenues les années antérieures
-La revalorisation des pensions
-Les moyens du service public
Les organisations CGT, FAFP, FO, FSU et Solidaires de la Fonction publique soutiennent les actions et mobilisations qui auront lieu dans les jours qui viennent et appellent à s'inscrire dans la journée interprofessionnelle du 27 janvier 2022, par la grève et les manifestations.

En savoir plus... (pdf, 201 Ko)
17/01/2022
Lire la suite ...


La Fédération Autonome de la Fonction Publique/span> a déposé un préavis et appelle à la grève le 27 janvier 2022 les personnels titulaires, stagiaires, contractuels et auxiliaires de la Fonction Publique.

La Fédération Autonome de la Fonction Publique a déposé un préavis et appelle à la grève le 27 janvier 2022 les personnels titulaires, stagiaires, contractuels et auxiliaires de la Fonction Publique.
Pour obtenir de meilleurs salaires avec des mesures salariales à la hauteur de la perte du pouvoir d'achat, pour la sauvegarde des emplois, pour la réévaluation des retraites de la Fonction Publique, pour les droits des agents et pour une meilleure protection sociale pour tous.
A cet effet la FA-FP revendique :
• L'augmentation des salaires, par la réévaluation de la valeur du point d'indice et la refonte des grilles indiciaires ;
• l'abandon définitif de la réforme des retraites ;
• l'égalité professionnelle femmes/hommes ;
• la fin des fermetures de services, du démantèlement et des privatisations dans les services publics et la fonction publique, le renforcement de leurs moyens et des plans d'embauche
• Un vrai plan de sauvetage de l'hôpital public ;
• Une réelle reconnaissance de la pénibilité.
Nous demandons de véritables négociations pour sortir de la crise actuelle et la prise en compte de tous les métiers.
C'est le sens que la FA-FP donne à son engagement dans le mouvement du 27 janvier prochain.

En savoir plus... (pdf, 204 Ko)
17/01/2022
Lire la suite ...


Éducation Nationale, réussite du mouvement du13 janvier et après... rendez-vous le 27 janvier

Éducation Nationale, réussite du mouvement du13 janvier et après... rendez-vous le 27 janvier
Le 13 janvier ce sont près d'une école sur deux qui ont été fermées avec près de 75% d'agents grévistes dans le primaire et 62% dans le secondaire. Une journée de grève, mais surtout de retrait, massivement suivi par la communauté éducative et soutenu par les parents d'élèves comme par les français plus largement.
Les réponses du Premier Ministre et du Ministre de l'Éducation Nationale n'ont que partiellement répondu aux attentes des personnels de la communauté enseignante, si quelques engagements ont été pris, la matérialisation de ceux-ci sur le terrain se font attendre.
Les tergiversations du Gouvernement portant sur les protocoles sanitaires applicables dans les établissements d'enseignement et la communication en direction des personnelles de la communauté éducative du Ministre de l'Éducation Nationale, ne traduisent pas non plus le respect que l'on se doit d'attendre entre un employeur et ses agents.
Nous avons fait le choix de poursuivre la mobilisation de la journée du 13 janvier, le 27 janvier prochain lors d'une journée de grève et d'action interprofessionnelle qui porte notamment sur les conditions de travail des agents publics à travers la prise en compte de tous les métiers et les moyens nécessaires aux services publics.
Nous appelons à une forte mobilisation le 27 janvier pour la défense de tous les services publics et des moyens données à la communauté éducative.

20/01/2022
Lire la suite ...


123456>> Dernière page

13 pages - 121 résultats




© FA-FPH - Fédération Autonome de la Fonction Publique Hospitalière - 96 rue Blanche 75009 Paris - Affiliée à la FA-FP